Ville de garnison depuis 1870, la ville de Sarreguemines entreprend la construction d’une caserne d’infanterie en 1899. Celle-ci est opérationnelle en 1904 et est occupée par le 166ème régiment d’infanterie bavarois.

vue

Après 1918, l’armée française ne souhaite pas utiliser cette caserne. Le remboursement des prêts et l’entretien des bâtiments obèrent les finances de la ville. Ne trouvant pas de locataire, le maire Henri Nominé décide d’affecter la caserne à un nouvel usage. Il crée une école de perfectionnement de commerce et d’industrie qui devient par la suite, en 1924, l’École pratique de commerce et d’industrie ainsi que le musée.

ecole_pratique

En 1945, l’École pratique est transformée en Collège Technique municipal qui devient par décret Collège Technique national en 1958. La création du collège coïncide avec celle du nouveau lycée technique sur le site de la caserne de cavalerie Gallieni. Le premier cycle reste alors sur place et prend le nom de la rue qui le borde : Collège Fulrad, ceci à compter de la rentrée 1970.

tmpComme l’attestent les documents photographiques, la permanence du cadre militaire s’inscrit comme une rémanence en dépit de l’actuelle fonction éducative.

vue_actuelSources de référence :
Joseph ROHR, l’arrondissement de Sarreguemines, 1978, éd. Pierron.
Didier HEMMERT et Jean-Jacques CARTAL, Naissance d’une ville moderne: Sarreguemines 1899, éd. Confluences, 1999.
Photographies, Archives Municipales de Sarreguemines.